UA-64061973-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/12/2013

Burka

 

Eva Schwingenheuer

Burka



SOEUR JPEG.jpgVoici un accoutrement qui, à juste raison, dérange plus d’un électeur. Une loi a été votée histoire d’enrayer un phénomène qui pour ne concerner que quelques femmes - dont pas mal de converties – n’en traduisait pas moins l’avancé de quelques pions sur un échiquier où, une fois de plus dans l’histoire, laïcité et ce qui est présenté comme "religieux" s’opposent. De la fermeté. De la fermeté législative donc ! Et pourquoi pas aussi une bonne dose d’humour ?

C’est un cocktail détonnant et gourmand que sert Eva Schwingenheuer avec ses 45 dessins sur la burka. Une burka épanouie et incongrue qui, entre satyre et poésie, se prête à sourire et même, souvent, à s’esclaffer. Pouvoir rire de tout est déjà une victoire sur les grincheux. Et nul n’est sensé ignorer que les intégristes, de tous les pays et de toutes les confessions, ne goûtent guère l’humour. Et toc ! donc.

Ce petit livre est une réussite. Il est d’abord d’une élégance rare : le noir de ces burkas qui se dégage d’un fond blanc a l’efficacité d’une ceinture noire sur un kimono blanc et l’épure d’une calligraphie. Il est ensuite imaginatif, multipliant les mises en scène de cet ennuyeux bout de tissu : à la plage,  au camping, à la piscine, en braqueur (se ?) de banque, face à l’institution policière, en Marylin, en danseuse étoile etc. Souvent à se tordre, parfois explosif (quand la burka sert à tapiner où à dissimuler on ne sait qui pour faire on ne sait quoi), le Burka de Schwingenheuer entrouve, avec malice, quelques portes, laissant filtrer chez le lecteur des rais de lumière (« censuré », « sœurs spirituelles » ou encore « carnaval »…)

L’auteur, illustratrice formée aux beaux-arts de Düsseldorf est née en 1979. A sa sortie en Allemagne, en 2009, son livre provoqua remous et débats. Les intégristes n’aiment pas l’humour ? Raison de plus pour s’en servir.

 

Traduit de l’allemand par Bert Wendlandet Marie Laureillard-Wendland, Anabet Éditions, 2010, 96 pages, 9,80 €

Légende de l'illustration : Sœurs spirituelles

 

07:00 Publié dans Islam | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.