UA-64061973-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/12/2013

La citation du jour

 

« Comment peux-tu accepter de ne pas te rendre dans la patrie d’une langue étrangère, dans le foyer d’une pensée différente de la tienne ? Le béret de l’étranger abrite peut-être des pensées et des réflexions qui n’ont jamais effleuré le dessous de ton fez : il se peut qu’elles te fassent méditer,  qu’elles suscitent en toi l’envie de connaître le cerveau qui les abrite » ?



Faris Chidyaq, La Jambe sur la jambe, Phébus, 1991

 

 

 

Commentaires

Une excellente citation et je vais m'informer sur l'auteur... Je me suis permis de la publier sur FB :-)

Écrit par : claude | 01/12/2013

Les commentaires sont fermés.